Trucs et astuces Vie quotidienne

Des idées pour Noël pour les 6-15 ans

25 Oct 2013

Noël approche !

Le casse-tête des cadeaux

pour nos enfants recommence.

 

Comment choisir un jouet pour un enfant qui n’exprime pas son désir et qui n’en a peut-être pas d’ailleurs, tout au moins pas celui qu’on va lui prêter ? Choisir un jouet alors que notre enfant ne se concentre pas et ne sait pas jouer tout seul ? Choisir un jeu pour un enfant qui privilégie l’immédiateté et qui voudra utiliser le jouet dès l’ouverture du paquet ?

Se demander d’abord les effets qu’il préfère : les boutons sur lesquels il faut appuyer, ce qui provoque un son, une lumière, un mouvement. Prendre en compte ses peurs : l’un aime les jouets lumineux, l’autre en a peur, l’un aime la musique et l’autre préfère le mouvement. A-t-il du goût pour l’effet surprise qui déclenche le rire et lui donne envie de recommencer le jeu ? Beaucoup aiment détruire encore à cet âge donc tout ce qui tombe, « se casse la figure » leur plaît.

ines jeu

 

Les jouets reflétant la réalité plaisent à certains : camions de pompiers avec des boutons qui font avancer, enclencher la sirène, les garages avec ascenseurs et rampes où faire descendre et monter les voitures, les trains, les dînettes, les poupées, les petits ustensiles ménagers etc.

1985 001 (8)

 

Pour ceux qui se concentrent mieux, il y a tous les mémory, lotos, dominos, encastrements, puzzles (voir dans l’article : Des jouets pour les grands) Et toujours, les livres (voir article sur les livres)

 

Quelques exemples de jouets qui ont fait leurs preuves :

 – pour le mouvement et la musique : Les pingouins glisseursLes-Pingouins-Glisseurs-Mb-Jeux-de-societe-171467030_ML

– pour imiter la réalité : le train en bois Brio

!cid_B1663C25-F7F6-49C7-BF84-A0F6285C4E10

– pour l’effet de surprise : Pic pirate, Ali Baba

images

 – pour l’action et le bruit :

!cid_6A60A840-1163-45CD-815C-59DBC3014095

– pour tous les âges et différentes  utilisations :4083042_p1_image_FULL

Autres idées en vrac :

Les piscines à balles, les gros boutons enregistreurs, les tentes, les balnéos pour les pieds, les lecteurs CD, les lecteurs DVD, les tablettes, les cubes, les jeux de construction, les légos, les duplos, les lampes à fibre optique, les micros, les tables de mixage, une boite à outils, une trousse d’infirmière, etc.

 

A piscine à balle

Les bonnes adresses :

Oxybul éveil et jeux http://www.eveiletjeux.com

Hoptoys http://www.hoptoys.fr

handijeux http://www.handijeux.fr

Oterciel http://www.oterciel.com

Lidiloo http://www.jouets-ludiloo.be/fr/pages/enfants-differents.aspx

et tous les magasins de jouets et grandes surfaces

1990 001 (4)

 

Quelques règles pour assurer la bonne gestion de la remise des cadeaux, particulièrement difficile à gérer en famille à Noël :

!cid_7EF66E6B-0F14-4ADA-ACBB-57430882A38C

– Choisir pour cette occasion un jeu simple avec lequel l’enfant pourra jouer immédiatement avec vous. Avoir déballé à l’avance le cadeau, y avoir mis les piles (si besoin est), l’avoir essayé. Se plonger dans un mode d’emploi compliqué et faire patienter en même temps son enfant est une situation à éviter.

– Retirer les scotchs et autres liens et mettre un beau papier que l’enfant pourra tout seul déchirer pour trouver son cadeau.

– Choisir un moment calme où vous serez disponible pour la remise des cadeaux. Eviter donc de déballer les cadeaux avant le repas quand vous êtes plus préoccupés par la cuisson de la dinde ou la disposition de l’apéritif que par votre enfant. La frustration de ne pas pouvoir jouer immédiatement est encore ressentie avec plus d’acuité pour nos enfants que pour les autres (qui la ressentent aussi, du reste) et peut créer des débordements voire une crise.

Pas facile de suivre ces conseils quand on est en famille et que l’entourage n’en ressent, ni ne comprend la nécessité de toutes ces précautions…

 Sidi2

De l’usage du jeu…  Le jeu est nécessaire pour le développement de tous les enfants.

Trois étapes pour apprendre à nos enfants à jouer : 

– l’aide directe,

– la présence sans aide,

– l’autonomie dans le jeu.

 Même s’ils ont besoin de faire leurs propres expériences, il est important de jouer avec eux.

Ils ne comprennent pas toujours l’utilisation du jeu et ont besoin d’être guidés : il faut leur montrer en faisant nous-mêmes puis en accompagnant leur main.

A ballon936404_4143852573120_525054531_n

« Quand mon fils était plus jeune, je faisais avec lui. Au début, je guidais même sa main, je remettais discrètement un cube en équilibre précaire, j’en posais un, il posait le suivant etc. Quand il a fait des legos, je restais sans rien faire à côté de lui, sinon il s’arrêtait aussitôt. Soit je lui imposais mon idée et on construisait un mur ou une maison par exemple, soit je le laissais faire et il faisait une tour qu’il prenait ensuite plaisir à faire s’écrouler avec un immense éclat de rire. Pour les puzzles, il est devenu complètement autonome pour les plus faciles mais je lui ai appris inlassablement à mettre d’abord les coins, puis les bords. Je l’aide encore, de plus en plus discrètement, pour les puzzles plus difficiles. Je fais de même pour les jeux de société où il a encore besoin d’aide et de présence. « 

!cid_343EF3F1-F088-4E82-8E39-81CB287E8259

 Il faut leur laisser le temps et le droit de ne pas réussir. Ils observent beaucoup et ont une bonne mémoire. Ils enregistrent et quand leur capacité motrice le leur permet enfin, ils savent  faire et les progrès nous surprennent. Les jeux énumérés ci-dessus développent la découverte du lien de cause à effet, la motricité fine, la concentration (quand un jeu plaît et donne envie de recommencer, c’est la concentration qui se développe) et bien d’autres éléments.

Dans leur chambre, il est nécessaire de faire le tri et de ne leur laisser à disposition que quelques jeux ou jouets et les faire tourner pour qu’ils arrivent à fixer leur attention. On peut garder une petite caisse à joujoux qu’ils prennent plaisir à renverser et leur apprendre peu à peu à les remettre dedans avec notre aide. Oui, la gestion des jeux fait aussi partie de notre travail éducatif ! Mais le premier but, c’est LE PLAISIR !

Elissa grenouille

Alors, si votre grand enfant ressent encore l’envie d’un jeu de « bébé », c’est Noël et le but est de lui faire plaisir. Un cadeau de « bébé » au milieu d’autres cadeaux, pourquoi pas ! Nous aussi, parfois, nous avons envie de régresser et cédons à l’achat d’une babiole que d’aucuns qualifieraient d’infantile !

Préparons un joyeux Noël et faisons le souhait que les jeux servent longtemps, longtemps…

Anne Chateau

op– oct 2013