A la une Educatif et établissements Vie quotidienne

LA PREVENTION BUCCO-DENTAIRE

05 Oct 2015

L’absence de prévention a pour première des conséquences et paradoxalement la plus « discrète », la douleur. Les affections carieuses et parodontales sont douloureuses pour tous, même si l’expression de la douleur chez certaines personnes handicapées mentales est souvent retardée et perturbée. Il est important que l’entourage familial ou professionnel soit capable d’interpréter les signes d’alerte : anxiété, repli, agressivité, troubles comportementaux… Tous ces signaux doivent faire penser entre autre à une douleur dentaire. Malheureusement, peu de parents, peu d’éducateurs, ont été sensibilisés à cette question et l’affection dentaire est souvent diagnostiquée trop tardivement.

Les personnes handicapées ont les même maladies bucco-dentaires que la population générale, mais ces maladies sont plus fréquentes et évoluent plus vite. Ainsi, l’état de santé bucco-dentaire d’une personne handicapée s’aggrave avec l’âge, et devient dès l’adolescence très nettement inférieur à celui d’une personne ordinaire.

Les troubles moteurs affectent les mouvements d’auto-nettoyage de la bouche, et par conséquent, favorisent le développement des germes de la carie et les troubles de la motricité fine, rendent le brossage difficile. Les fonctions oro-faciales également affectées, comme la succion, la déglutition, la mastication vont accentuer le phénomène.

Les maladies des tissus de soutien de la dent concernent 80 à 90% des personnes non autonomes, adultes et enfants. Elles sont associées à l’halitose (mauvaise haleine) et sont directement liées à l’absence d’une technique d’hygiène adaptée au patient, et à la faiblesse des stimulations au cours de la fonction. De plus, certains médicaments favorisent le développement de la flore microbienne anaérobie.

Il est donc nécessaire de prévenir et de traiter précocement.

Au niveau du professionnel:

Une première consultation doit intervenir dès l’âge de 1 an pour vérifier :

          Les caries aussi bien sur les dents temporaires que les permanentes,

          Les mal positions.

Puis, le praticien va réaliser un nettoyage  préventif tous les 6 mois en moyenne, avec un détartrage et la pose d’un vernis fluoré.

Il est également possible de procéder à un scellement des sillons des molaires (utilisation de résine).

Au niveau des aidants :

          Un brossage bi-quotidien doit être effectué à partir de 3 ans (attendre au moins un quart d’heure après un repas avant de laver les dents)

          Un rinçage à l’eau doit être fait après chaque prise alimentaire

          Essayer d’apprendre à la personne handicapée de passer sa langue sur les dents (ce qui est fait spontanément n’est pas toujours acquis par tous) Les troubles moteurs et affectent les mouvements d’auto-nettoyage de la bouche, et par conséquent, favorisent le développement des germes de la carie.

Une remarque intéressante : Un enfant ne peut se brosser correctement les dents que lorsqu’il sait écrire !

Il va donc être nécessaire de les aider à se brosser les dents au long cours. La motricité est souvent insuffisante pour réaliser une hygiène dentaire efficace. De plus, lorsqu’ une tierce personne intervient, ces gestes sont souvent réalisés de manière inappropriée. Le développement des germes est alors favorisé.

Les difficultés au brossage sont multiples : réflexe nauséeux, position de la tête en avant, langues mal placée, savoir se rincer et cracher, les douleurs des carries et gingivites.

Quelques conseils :

          Il existe des révélateurs de plaque dentaire avec une coloration rouge ( qui ont l’inconvénient de colorer aussi le lavabo)

          Utiliser une brosse à dent adaptée : l’idée est un brossage avec une brosse électrique avec une petite tête : 2 minutes (ou avec une brosse à pile pour les plus jeunes)

          Utiliser un dentifrice fluoré à partir de 3 ans

          Utiliser un gel de clorexidine qui va contribuer  à l’asepsie locale, réduire l’accumulation de plaque dentaire et favorise la prévention de l’inflammation gingivale

          A partir de 8 mois l’enfant n’a plus besoin de boisson sucrée la nuit. Lui donner de l’eau s’il a soif

          En cas de mauvaise halène, il est parfois nécessaire d’utiliser un gratte langue.

Autre danger souvent méconnu : beaucoup de bactéries sont transmises par les parents (surtout la maman) par exemple en goûtant les plats de l’enfant, en léchant sa tétine tombée par terre, …. En cas de problème le parent peut utiliser régulièrement un chewing-gum antiseptique à base de Xylitol (Le Xylitol est un édulcorant qui possède les mêmes vertus sucrantes que le saccharose mais avec 40% de calories en moins et des effets bénéfiques prouvés sur l’hygiène bucco-dentaire)  Chewing-gum au Xylitol : http://efiseptyl.com/produits/chewing-gum

Enfin, il faut toujours faire attention à l’objectif du traitement et surtout il ne faut pas vouloir corriger à tout prix (les soins esthétiques sont très souvent douloureux et peut efficaces car les déformations de la mâchoire vont avoir tendance à se reproduire (Réponse à une Maman Angelman présente dans l’auditoire).

(D’après l’intervention du PR Corinne Tardieu, Ondologie pédiatrique, Hôpital de la Timone à Marseille – 18 avril 2014)

corentin dentiste (2)

 

Nos remarques à propos des Angelman:

Les Angelman acceptent en majorité et pour peu qu’on les habitue jeunes à se brosser les dents (une brosse électrique avec une petite tête peut-être utile ou une brosse à dent à pile dont les plus jeunes aiment les vibrations) et qu’on les aident, certains arrivent à recracher et donc on peu mettre dans l’eau de rinçage un produit type Eludril, sinon il faut faire un rinçage à l’eau ou avec une compresse. On peut le faire sous forme de jeu, on en mettant une musique spéciale, un rituel peut aussi être utile. Certains réclament leur brossage en allant se coucher. On note qu’un certain nombre a tendance à mordre la brosse à dent. Les faire rire est souvent moyen de faire lâcher prise.

Penser également à faire inscrire le brossage de dent dans le projet de son enfant en établissement, même en externat.

Les visites chez le dentiste ne sont souvent pas de tout repos et nécessitent l’accompagnement supplémentaire par une ou plusieurs personnes car il faut parfois aider le praticien en calmant ou maintenant l’Angelman. Certains praticiens proposent un décontractant à prendre deux ou trois heures avant le rendez-vous. Certains Angelman ont également le reflexe de mordre ou le font par jeu.

On arrive souvent à faciliter les choses en détournant l’attention, en racontant des histoires, en parlant de ce qu’aime l’Angelman, en passant de la musique ou en promettant une surprise. Mais parfois rien n’y fait et il y a nécessité de recourir à une anesthésie générale (enfant trop anxieux ou ayant des réactions de défense).

Certains adultes ont été suivis et soignés en cabinet de ville dès l’enfance avec de bons résultats si les parents arrivaient à trouver un praticien à l’écoute. Toutefois les soins entrainaient une anesthésie générale en milieu hospitalier et souvent se soldaient par des dents arrachées.

Avec l’apparition des réseaux de soins dentaires spécialisés, le suivi dentaire s’est trouvé facilité avec des praticiens formés au handicap mental, des lieux adaptés, moins d’attente et des soins appropriés avec la prise en compte de la douleur (voir quelques adresses plus bas)

Mais de plus en plus les praticiens en libéral se sont formés et réservent des créneaux avec plus de temps.

Il nous semble important que la personne Angelman soit suivie par des professionnels connaissant  bien les techniques qui permettent de faciliter la prise en charge de patients anxieux et peu coopérants ou de patients qui souffrent de troubles neuro-moteurs et de mouvements involontaires. Deux types de techniques sont à explorer : les techniques cognitivo-comportementales, d’une part, et les techniques de sédation, d’autre part.

 Plusieurs techniques de sédation sont aujourd’hui possibles dans les cabinets et ont prouvé leur efficacité. La toute récente autorisation d’utilisation du MEOPA dans les cabinets dentaires est un progrès important dans le champ des techniques de sédation consciente. Le MEOPA permet de détendre le patient sans rompre la communication.

 Les anesthésies générales vont pouvoir être réduites uniquement aux cas difficiles et soins importants.

fiche-picto_dentiste-e1392843333570

 

Pour en savoir plus :

 

1- Livret d’accès aux soins bucco-dentaires (UNAPEI avec la participation du Professeur  Martine HENNEQUIN, du Professeur Corinne TARDIEU et du Docteur Éric-Nicolas BORY) 

De nombreuses études montrent que pour les personnes handicapées mentales :

           l’accès aux soins est souvent tardif ;

          ces soins sont plus longs et plus complexes ;

          les manifestations de la douleur ou d’autres problèmes ne sont pas toujours perçus ;

          le recours à des techniques adaptées, notamment l’approche comportementale (la mise en confiance), la prémédication sédative, et la sédation consciente est nécessaire.

 Aujourd’hui, dès le plus jeune âge, il est souvent possible de préserver ou de retrouver un bon état dentaire.

Livret à télécharger : http://www.unapei.org/Acces-aux-soins-bucco-dentaires.html

 

2- RAPPORT DE LA MISSION « HANDICAP ET SANTE BUCCO-DENTAIRE »

 Améliorer l’accès à la santé bucco-dentaire des personnes handicapées – Dr Patrick HESCOT et Dr Alain MOUTARDE

Extraits :

« La consultation dentaire place le patient handicapé mental dans des conditions de stress intense qui accroissent le risque de comportements agressifs. Pour des chirurgiens-dentistes qui ne sont pas habitués (formés) à recevoir ce type de patients, les soins sont impossibles dans ces conditions. Le praticien ne pense pas toujours à verbaliser ses gestes, expliquer ses actes, rassurer par la parole ou par des gestes d’apaisement. Le patient qui souffre de déficience neurologique ou de troubles mentaux n’a pas intégré les codes qui lui permettent d’entrer en communication avec le praticien : il ne comprend pas ce qui doit et ce qui va être fait, il ne sait pas exprimer ce qu’il  essent, il n’a pas une attitude coopérante. Par ailleurs, le praticien lui fait peur parce qu’il envisage de le toucher et l’intrusion en bouche est vécue comme une violence. »

 « Il faut donc bien comprendre que la mauvaise santé bucco-dentaire des personnes handicapées est essentiellement liée à une mauvaise hygiène bucco-dentaire (qui favorise les infections carieuses et parodontales) parce que  les pratiques d’hygiène bucco-dentaire sont complexes à réaliser en milieu ordinaire comme en institution, dépendent des possibilités neuromotrices et sensorielles,  du niveau d’autodétermination et de coopération et les actes de prévention (scellement de sillons, détartrage, par exemple) supposent une prise en charge au cabinet dentaire compliquée par les mêmes facteurs ci-dessus évoqués.

Enfin, certains gestes techniques peuvent être contraints par les incapacités motrices et fonctionnelles du patient : peut-il maintenir sa tête en arrière, ouvrir la bouche, respirer par le nez, abaisser sa langue… sans compter les mouvements involontaires et, dans certains cas, les morsures. »

www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/fileadmin/user…/morano_rapport.pdf

 

3- Préparer une visite chez le dentiste (infos, photos, pictogrammes, livres)

fiche-image-dentiste

 

Une consultation chez le dentiste peut vite se transformer en une énorme galère pour une personne atteinte d’autisme et son accompagnant. Pour éviter cette situation, cette fiche pratique va vous aider à trouver les bonnes solutions et les repères à avoir pour que les choses se passent au mieux.

http://www.agirpourlautisme.com/preparer-une-visite-chez-le-dentiste

  

4 – Promotion de la santé orale pour les personnes en perte d’autonomie. Ce site, financé par la Direction Générale de la Santé, a été mis en place dans le cadre du plan de prévention bucco-dentaire.

 http://www.sante-orale-et-autonomie.fr

  

5 – Les soins dentaires http://www.reseau-lucioles.org/-Dentaire-.html

6 – De plus en plus de lieux de soins dentaires spécialisés  (liste non exaustive):

Nord Pas de Calais : Handident  http://www.handident.com 

Handident est un réseau qui a la volonté de mutualiser les connaissances et les compétences professionnelles d’acteurs divers et complémentaires (les praticiens chirurgiens-dentistes, les associations et les structures du secteur médico-social et les professionnels de santé…).

Centre Marc Sautelet 10 rue du petit boulevard BP 20127 59653 VILLENEUVE D’ASCQ Cedex Tel : 03.28.80.07.86

 

Reims : Hôpital Maison Blanche

Le service d’odontologie de l’Hôpital Maison Blanche prend en charge les personnes avec handicap mental sévère. Ce service est équipé d’un fauteuil, d’un accès Meopa et d’une possibilité d’accès en fauteuil roulant.

Service d’odontolgie Hopital Maison Blanche 45 rue Cognacq Jay 51100 REIMS Tel : 03 26 78 77 11

 

Lorraine : Handi acceshttp://www.handi-acces.org/site/index.php

Annuaire en ligne à destination des personnes handicapées par une recherche simplifiée d’un professionnel de santé accessible, selon des critères de choix définis, par et pour la personne handicapée (proximité secteur géographique, stationnement, ascenseur, rampe d’accès, etc.) sur internet.

 

Alsace : Handident

http://www.fondation-saint-francois.com/handident/Accueil

L’association Handident oeuvre sur deux niveaux :  prévention et dépistage dans les établissements et soins,  en cabinet ressource si le patient est coopérant,  sinon en clinique sous anesthésie générale ou sous sédation profonde (dans ce cas, les soins s’effectuent sur un fauteuil dentaire et la durée d’endormissement est courte).

Handident Alsace 1 – 5, Rue Colomé BP 92 67502 HAGUENAU Téléphone Accueil : 03 88 90 19 00 Téléphone Coordinateur : 03 88 90 19 01

 

Ile de France : Rhapsodifwww.rhapsodif.com

Créée en 2008, l’association Rhapsodif propose un programme de soins et de prévention bucco-dentaire aux personnes en situation de handicap en Ile de France.

Sa mission : améliorer la prise en charge, promouvoir des programmes de prévention, de soins et de recherche, former le personnel soignant et éducatif …

6/8 rue Legraverend 75012 PARIS Téléphone : 01 45 89 33 84

 

Essonne : Réseau Appolline

Un dentiste libéral adhérent au réseau se déplace à domicile pour tout dépistage ou petits soins.

Les soins plus lourds sous Meopa ou anesthésie générale se feront à L’hôpital des Magnolias Ballainvilliers Mme Schvallinger, présidente du Réseau Appolline Tel : 01 69 80 59 29

Courriel : coordination.appolline@gmail.com

 

Dijon : Centre Hospitalier Universitaire

Consultations effectuées sur trois demi-journées. Les soins peuvent être réalisés sous MEOPA.

CHU de Dijon, service d’odontologie Hôpital Général, 3 rue du Faubourg Raines, BP 1519 21033 Dijon cedex Téléphone : 03 80 29 56 06

 

Rhône-Alpes : RSBDH-RAhttp://www.reseau-sbdh-ra.org

Le Réseau Santé Bucco-Dentaire & Handicap Rhône-Alpes (RSBDH-RA) est un réseau de santé destiné à coordonner le dépistage, la prise en charge précoce, le traitement et la prévention des pathologies bucco-dentaires des personnes handicapées en échec de soins.

Le Réseau SBDH-RA s’adresse aux personnes handicapées, qui ne peuvent être prises en charge dans des structures de soins ordinaires : les personnes présentant un handicap mental, une infirmité motrice cérébrale, un polyhandicap, une maladie rare associée à une déficience intellectuelle ou un handicap physique lourd.

Centre Hospitalier le Vinatier Bâtiment 505 Bis 95 Bd Pinel 69677 Bron Cedex Téléphone : 04 37 91 52 45

 

Saint Etienne : HSBD42 hsbd-loire@orange.fr

L’association Handicap et Santé Bucco Dentaire 42 loue un cabinet dentaire dans l’hôpital Nord de Saint-Etienne. Ainsi des chirurgiens-dentistes formés à l’utilisation du MEOPA peuvent prendre en charge les personnes nécessitant des soins sous sédation consciente.

Consultation le vendredi matin à l’hôpital Nord de Saint-Etienne bâtiment B, service de chirurgie maxillofaciale Téléphone : 04 77 12 77 95

 

Clermont-Ferrand : CHU Hôtel Dieu

L’activité de soins est partagée entre le CHU de Clermont-Ferrand pour les soins externes et le CH Guy Thomas de Riom pour les soins impliquant une hospitalisation. Le plateau technique réuni permet une offre de soins adaptée aux besoins individuels des patients par une prise en charge cognitivo-comportementale avec ou sans sédation ou encore sous anesthésie générale.

Unités de soins spécifiques, Service d’odontologie, Hôtel Dieu Boulevard Léon Malfreyt, BP 69 63003 Clermont-Ferrand

Tel : 04 73 750 304 (permanence non continue)

 

PACA : Handident http://handidentpaca.fr 

L »™Association HANDIDENT PACA a créé le réseau de santé Handident PACA qui accueille les personnes présentant un handicap mental, physique, sensoriel, un polyhandicap et qui ont des difficultés d »™accès aux soins dentaires. Selon le cas, les soins adaptés seront délivrés par des praticiens libéraux formés spécifiquement, des unités de soins hospitalières publiques et privées.

Pour tout renseignement ou orientation téléphoner au 04 91 43 07 94.

Une unité de soins mobile : le « Bus Handident PACA » apporte une réponse sur les lieux de vie des personnes sévèrement handicapées (établissements médico-sociaux).

Pour tout renseignement ou orientation téléphoner au 04 91 41 10 14

Hôpital la Timone – Service d’Odontologie 264 rue Saint-Pierre 13005-Marseille

 

Montpellier : Faculté dentaire

Une consultation spéciale pour enfants handicapés le jeudi après-midi.

CHU de Montpellier, service d’odontologie 549 av du Professeur JL Viala 34295 Montpellier cedex 5

Téléphone : 04 67 33 67 10

 

Montpellier : Maison médicale Euromédecine

http://www.mutualite.fr/L-actualite/Autonomie/Un-centre-dentaire-adapte-aux-personnes-handicapees

Le centre dentaire installé dans la Maison médicale Euromédecine, est spécifiquement adapté pour accueillir des patients en situation de handicap (portes et couloirs élargis, fauteuil dentaire spécifique…)

 

Midi Pyrénées : Handidenthttp://www.handident-midi-pyrenees.com/association-handident.aspx

Handident propose d’améliorer la santé bucco-dentaire des personnes à besoins spécifiques. Il est composé de praticiens libéraux et de praticiens hospitaliers. Les soins s’effectuent en cabinet libéral ou dans une structure plus adaptée en cas de soins sous anesthésie générale.

Conseil Régional Midi-Pyrénées 9 Avenue Jean-Gonord 31500 TOULOUSE

Téléphone : 05 61 54 80 80E-mail : info@handident-midi-pyrenees.com

ou Dr Motheau Bernard (téléphone : 05-61-91-33-73) (laissez vos coordonnées en cas d’absence)

 

Calvados : Réseau des services pour une vie autonome

http://www.rsva.fr/fr/la-sante-bucco-dentaire-gc61.html

Le RSVA (Réseau des services pour une vie autonome) et l’Ordre des Chirurgiens Dentistes du Calvados ont mis en place un dispositif permettant de réaliser des SOINS dentaires CONSERVATEURS (dans la mesure du possible) sous anesthésie générale en ambulatoire à la Clinique de la Miséricorde (Caen).

Espace Robert Schuman – 3 place de l’Europe – 14200 HEROUVILLE SAINT CLAIR accueil@rsva.fr – Téléphone : 02 31 53 97 94 – Fax : 02 22 44 59 82

 

Normandie :

Hôpital Saint Julien à Petit Quevilly 76140 rue Guillaume Lecointe

http://www3.chu-rouen.fr/Internet/connaitreCHU/reperes/soins/st_julien/soins/dentaires

 

Chatellerault : Handisoins86http://handisoins86.free.fr/handisoins86.php?page=accueil

Handisoins 86, ouvert depuis janvier 2011, est destiné à accueillir les personnes handicapées dont les troubles du comportement rendent très difficile leur accès aux soins. L’équipe est composée d’un médecin et de deux infirmières. Pour les soins dentaires, des chirurgiens-dentistes libéraux interviendront au sein du Centre Hospitalier un jour précis de la semaine.

Centre Hospitalier Camille Guérin Rue du Docteur Luc Montagnier (rocade Est) 86100 CHATELLERAULT Tel : 05 49 02 56 35

 

Chateauroux : Albatros 36 http://albatros36.fr/AccueilFrancais.htm

Le réseau ALBATROS 36 intervient en complément et en soutien des praticiens du département dans la prise en charge des soins des patients à besoins spécifiques. Tous les dentistes adhérant au réseau sont sensibilisés à la prise en charge des patients handicapés mentaux. Le cabinet de consultation est équipé de protoxyde d’azote. 4 Chirurgiens Dentistes sont présents tous les jeudis

Cabinet de consultation – hôpital de Châteauroux Tel : 02 54 29 60 08

 

Bretagne :

réseau SDS (Soins Dentaires Spécifiques)

Le réseau SDS (Soins Dentaires Spécifiques) ne prend en charge que les résidents d’établissements.

Le dépistage se fait sur place dans l’établissement. Les soins en fauteuil sont effectués en cabinet libéral,

Les soins sous MEOPA ou sous anesthésie générale à l’hôpital de St Brieuc. 3 vacations/mois (2 Meopa, 1 anesthésie générale)

Tel : 02 99 79 49 68

Ecole dentaire de Rennes

 

Angers : Centre Hospitalier Universitaire

Centre Hospitalier Universitaire propose 3 vacations/mois.

Les soins niveau 3 se font sous Meopa ou sous anesthésie générale.

Service stomatologie Tel : 02 41 35 32 76

 

Toulouse :

Hôpital Purpan

A l’hôpital Purpan, le service d’odontologie (Pavillon Rayer) accueille les personnes avec handicap mental sévère dès l’âge de 6 ans. Il est équipé pour les personnes en fauteuil roulant (service au rez-de-chaussée, toilettes équipées…). Les vacations ont lieu tous les jours de 9h00 à 13h00. Le délai d’attente d’un rendez-vous dépend des soins souhaités (soins dans un fauteuil, sous MEOPA ou sous anesthésie générale).

Hôpital Purpan Place du Docteur Baylac 31000 Toulouse Téléphone : 05 61 77 73 47

Handident, association régionale pour les soins bucco-dentaires aux handicapés, qui regroupe un grand nombre de praticiens formés à l’accueil et aux soins aux personnes porteuses de handicap de tout ordre. Vous pouvez consulter leur site et y trouver la liste des praticiens adhérents: http://www.handident-midi-pyrenees.com

mai 2014- op - Syndrome Angelman France