Educatif et établissements Le coin des livres

Lu pour vous

01 Avr 2014

L’action médico-sociale

au service des personnes handicapées

sous la direction d’Élisabeth Zucman

 

 Connaître et  comprendre  les  dysfonctionnements  de 

l’action médico-sociale  pour  pouvoir  engager 

un  juste  renouveau,  telle  est  en  effet  l’ambition 

de  ce  travail  collectif  conduit sans complaisance ni renoncement.

 

Quelques extraits de cet ouvrage paru aux Éditions Érès, espace éthique, octobre 2013

 

Préface – Un acte politique Emmanuel Hirsh (professeur d’éthique médicale, université Paris Sud)

« Aborder dans le cadre d’une réflexion de fond l’action médico-sociale au service des personnes handicapées, c’est s’engager résolument dans un combat qui touche au vivre ensemble, à nos responsabilités, et à nos solidarités auprès de personnes vulnérables parmi nous. »

 Handicap, dépendance : changer de modèles  Michel Billé (sociologue)

« Ainsi placée,, objet de placement, la personne âgée ou handicapée est donc prise en charge – « en charge », ça ne s’invente pas ! On s’étonnera ensuite qu’elle demande pardon d’être encore là et d’être à charge… »

 Les dysfonctionnements paradoxaux de l’action médico-sociale Elisabeth Zucman ((médecin de réadaptation fonctionnelle, présidente d’honneur du groupe Polyhandicap France)

« Les dysfonctionnements analysés ici ne sont que des contournements, des défenses inefficaces dont nous nous sommes servis pour limiter les menaces de l’hyperadministration du handicap, de la standardisation protocolisée des soins et des activités , des renoncements à l’initiative, et à le  créativité. C’est plus que jamais vers la confiance mutuelle que nous devons tous nous tourner : personnes handicapées, famille, membres des équipes…, afin de contribuer à vivre et à travailler ensemble au bien-être de chacun. »

 Être directeur :les valeurs et les principes qui me guident Gérard Courtois (directeur de MAS, secrétaire général du groupe Polyhandicap France)

« La situation de handicap n’anéantit pas la singularité de ces enfants, adolescents ou adultes, de ces femmes et de ces hommes qui ne demandent, comme nous, qu’à être reconnus, acceptés ; Ils sont différents mais ils ont les mêmes aspirations que nous. Notre responsabilité est de considérer ce point commun qui nous lie, ensemble, à l’humanité. »

 Diriger, c’est être proche Roger Delbos (directeur de FAM)

«  L’accompagnement de personnes gravement handicapées n’est pas seulement une affaire de spécialistes, c’est surtout une affaire d’hommes.

 

Réussir la relation d’aide : la bonne volonté ne suffit pas Éric Zolla (directeur adjoint du CESAP)

« C’est dans la façon dont les institutions médico-sociales sauront protéger les soignants et les travailleurs sociaux que se trouveront les premières pistes pour préserver les personnels des risques de désengagement et les aider à un engagement réel. »

 

Regard et désirs de parents M.C. Tézenas du Montcel (mère d’un jeune homme polyhandicapé)

« Il y a une vie en dehors de l’établissement, plus ou moins drôle : sorties ou consultations médicales, ou simplement vie quotidienne après l’externat… Celle-là est presque totalement ignorée par le monde médico-social, qui n’a d’yeux que pour l’établissement. »

 

Les deux facettes de la politique en faveur des personnes en situation de handicap Jérôme Gaudinat (ancien cadre d’entreprise devenu tétraplégique à la suite d’un accident, président de l’association Dominer son handicap)

« Au fil du temps, les choses se sont considérablement améliorées, mais je note aujourd’hui qu’il faut nécessairement avoir un regard très attentif pour que notre société ne soit pas tentée par un retour en arrière en raison de la crise économique. »

 

Conclusion Élisabeth Zucman

« Soyons confiants : le désir d’un juste renouveau est largement implanté, depuis une décennie du moins, dans notre pays ; il nous reste à en renforcer les racines et à le faire fleurir également, partout, pour tous et sur tout le territoire. »

 

AC – avril 2014